mercredi 21 décembre 2011

Après skate


Il y a ceux qui aiment faire du patin à glace sur une patinoire à densité supérieure au métro pendant rush hour. Pour eux il y a la fameuse patinoire du Rockefeller Center, ouverte chaque hiver depuis 1936, que l’on voit souvent dans les films. Ambiance « Noël féerique » garantie, malgré les 15000 touristes au m2 et la file d’attente digne de Shake Shack aux heures de pointe. Pour les romantiques fous, il est possible de privatiser la patinoire pour un "Engagement on ice" qui fera parler dans les chaumières pendant des générations, pour la modique somme de $225 en basse saison, $300 en haute saison, et 5 minutes seuls au monde sur la glace.



Il y a ceux qui aiment faire du patin à glace sur une patinoire en plein milieu de la forêt, pour le coté skating avec les écureuils. Pour eux, je ne peux pas faire grand-chose à part proposer la patinoire de Central Park. Plus grande que la précédente, on se croirait presque au pole Nord. Presque.
Il y a ceux qui aiment faire du patin à glace entre deux meetings, histoire de se dégourdir les jambes à l’heure du dej’. Pour eux, il y a la patinoire de Bryant Park, mais il fait arriver à patiner et manger son sandwich en même temps, pas évident.




 
Et enfin, il y a ceux qui aiment faire du patin à glace entre deux verres de vin chaud, ambiance Meribel à New York. Ici, c’est plutôt Moncler que Quechua, resto des pistes que picnic à coté des pistes, chalet au pied des pistes que studio à 10 minutes à pied du parking. Pour eux, il y a la patinoire du Standard, LA patinoire la plus fashion de la ville. En plein cœur du Meatpacking, on n’y va pas trop pour patiner vue la taille de la patinoire mais plutôt pour prendre un verre entre beautiful people, lovés dans des fauteuils designs. Et tenez vous bien, ils proposent un super menu "Après skate": de la fondue de fromage ou de chocolat, des gaufres, des crêpes au Nutella, chocolat chaud et tout et tout. Je pense que je vais y passer l’hiver. J’y ai dejà passé une soirée la semaine dernière et j'y retrounerai volontiers pour un virgin vin chaud accompagné d'une cheese fondue pasteurisée. Pas d'ice skating pour moi cette année, mais il y a plein d'autres façons de compenser.
A un moment j’ai même cru aperçevoir les sommets des Alpes derrière la skyline de buildings. Comme quoi, l’air de la montagne, ça vous gagne!



2 commentaires:

  1. happy 2012! j'adore venir sur ce blog et j'apprends bcp sur nyc que je ne connais qu'en coup de vent chaque été ...
    emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emmanuelle! L'hiver c'est sympa aussi :)

      Supprimer

petits messages